Qui sommes nous ?

 

Fondée il y a 1 an par Mariam KONE, une entrepreneuse originaire de la Guinée Conakry qui a travaillé dans le secteur de la mode et du luxe pendant 8 ans. Nous avons développé une marketplace, avec une équipe d’experts en marketing web, qui permet aux créateurs de vendre leurs créations et de promouvoir leurs marques.  


Notre boutique

LBPA est né d’un désir profond d’offrir une vision globale de la mode ethnique dans l’industrie du textile. Nous mettons en avant des collections de créateurs issus de tous les horizons ( Abidjan, Douala, Kinshasa, Inde, Paris, New-york, Dubaï…) qui s’inspirent de différentes influences moderne, sophistiquée, glamour, fashion ... et qui respectent des valeurs éthiques. Tous nos créateurs garantissent une fabrication artisanale de leurs produits. Ils sont sélectionnés en fonction du design, de la qualité et du positionnement.

Notre magazine en ligne

LBPA mag est avant tout un magazine féminin "fait maison" qui centralise toutes les inspirations du moment... Notre magazine est 100% indépendant, participatif et créatif. Une communauté de blogueuse de mode, beauté et lifestyle contribue à l’écriture de ce magazine chaque semaine.

Notre force

Partant du principe qu’aucune culture ni aucun style ne sont limités, nous représentons la diversité dans le choix de nos produits, de nos tailles et de nos mannequins. Nous valorisons toutes les femmes en faisant d’elles des modèles.  Notre devise “Une tendance sans limite” colle parfaitement avec le grand marché de la mode ethnique chic en ligne que souhaite devenir LBPA.com

Une dernière chose...

LBPA.com a débarqué sur la scène de la mode pour la première fois il y a 1 an. Depuis, nous n'avons montré aucun signe de ralentissement. Aujourd’hui LBPA.com recense 10000 visiteurs uniques mensuels et près de 15000 fans sur les réseaux sociaux.


Un constat

Les pays du sud sont devenu des pôles de créativité et de production en pleine ébullition. Ces pays revendiquent une autre vision de la mode, métissée et multiculturelle. Aujourd'hui face à la diversité des consommateurs dans l’industrie du textile, l’attrait pour l’autre se reflète de plus en plus dans les collections de Haute Couture. La prise en considération d’un marché « ethnique » se fait à présent ressentir à différents niveaux. Plusieurs créateurs déplacent les frontières entre les codes religieux, culturels et s’empare du nouveau monde en offrant autre chose. Cependant rares sont ces créateurs qui trouvent des boutiques physiques ou digitales adaptées à leurs positionnement pour distribuer leurs créations atypiques et haut de gamme. Le financement et la visibilité font également parties des défis de tailles pour ces jeunes créateurs qui n’ont pas forcément les compétences commerciales et marketing.

De plus aujourd’hui, plus de 71% des français souhaiteraient être mieux informés des conditions de production des produits qu’ils achètent, notamment en termes de modes et accessoires, d’après le rapport d’enquête de Createst réalisé en 2015. L’industrie de la mode très peu éthique dans les conditions  actuels de production et deuxième industrie la plus polluante au monde est en train d'évoluer. Une nouvelle forme de mode transparente voit le jour. Les consommateurs souhaitent en effet prendre part aussi à une mode responsable.